arbreLa psychogénéalogie est une théorie développée dans les années 1970 par le Pr Anne Ancelin   Schützenberger (Université de Nice) selon laquelle les événements,traumatismes, secrets, conflits vécus par les ancêtres d’un sujet conditionneraient ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles  psychologiques, ses maladies, voire ses  comportements étranges ou inexplicables.

génosociogramme famille

Pour élaborer cette théorie, Anne Ancelin  Schützenberger s’est fondée sur ses propres    observations, et sur des concepts issus de la  psychanalyse, de la psychologie, de la      psychothérapie et de la systémique. Aujourd’hui, cette approche a donné lieu à de nombreuses   pratiques psychothérapeutiques très différentes. La  psychogénéalogie a  de plus en plus de succès auprès du public et des   professionnels de la  santé. Elle amène sans conteste un mieux-être aux  personnes dans tous les aspects de leur vie, dans le corps et le psychisme, dans la vie affective et  relationnelle.

Image atelier

Pour qui?

Toute personne  cherchant à comprendre l’impact  de l’histoire familiale sur son destin et ses choix .

Durée?

Un premier atelier dure en moyenne 4 heures.

Il est souvent suivi  4 à 6 semaines plus tard par un deuxième atelier  de la même durée.

Ensuite, au fur et à mesure des besoins ou découvertes,  des rencontres de plus courtes durées peuvent être programmées.

Contenu?

Ces ateliers ne consistent pas simplement dessiner un arbre généalogique. L’analyste est toujours à vos côtés pour vous guider ou vous soutenir en cas de découvertes « difficiles à gérer ». Il n’est pas conseillé de faire un tel travail en profondeur  seul.

Il ne s’agit pas d’une psychothérapie mais bien d’un outil complémentaire à un travail sur soi.

Lieu?

Au cabinet de consultations près de Mons

21 Rue du Canard à 7050 Erbisoeul (Belgique)

Possibilité de déplacement au cas par cas.

Prix?

Un atelier d’une demi journée coûte 140 €.

Informations et réservations: via contact

géno 2

 

 

 

Cette approche transgénérationnelle étudie grâce au génosociogramme, sorte   d’arbre  généalogique  retravaillé ,  comment les événements,   traumatismes, secrets, conflits, vécus par les ancêtres d’un sujet, conditionneraient ses faiblesses    constitutionnelles, ses troubles  psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables.